Le Blog

par Flow Assistance

Bienvenue dans l’espace du Blog ! Ici c’est votre lieu de découvertes et d’échanges. Vous ne pourrez pas perdre le fil !

Partagez le blog :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les DBPA #4-5 – Layers et Attributs

ILLUSTRATION PRINCIPALE DBPA-4-5-Layers-et-Attributs

Voici l’article : Les DBPA #4-5 – Layers et attributs d’objets ! Prêts pour de nouveaux cas concrets d’optimisation de vos processus de travail ?

Cet article DBPA #4-5 est dédié aux « Layers » et aux « Attributs d’objets ». Voilà de quoi vous faire ouvrir les yeux sur votre potentiel de progrès sur Allplan !

Une question ? Une incompréhension ? Contactez-nous pour faire le point sur votre exploitation. C’est gratuit et ça ne vous engage à rien ! Le seul risque que vous prenez, est celui d’aller de l’avant dans vos méthodes de travail OpenBIM !

Résumé vidéo de l’article Les DBPA #4-5 Layer et Attributs

Les DBPA #4-5 – 1. Layers

A. Les layers, qu’est ce que c’est ?

Dans Allplan, afin de modéliser votre maquette, vous disposez de fichiers de dessin appelés « calques ». Chacun d’eux est autonome et rangé dans votre structure de projet. Cependant, dans l’exploitation d’un logiciel de CAO, il est pratique de créer des familles d’objets.

Traduit littéralement, un layer est une couche. Cette dénomination n’est pas anodine car un layer sert, justement, à ranger vos objets par couche et par famille. Une fois votre planche à dessin numérique paramétrée, vous allez pouvoir figer, masquer ou encore isoler chacun des layer exploités.

B. Les layers c’est trop compliqué

C’est le retour général que je reçois lorsque j’aborde le sujet… Après réflexion et analyse de vos réactions, je pense qu’il faut plutôt entendre : « Cet outil ne me paraît pas indispensable ». L’ennui c’est que, dans cette optique, rien ne l’est… Dans ce cas, pourquoi s’embêter à exploiter la structure de projet ou encore les plans de références ? La réponse vient de votre positionnement et de vos connaissances de l’outil. Étant donné que les layers sont méconnus, alors c’est plus facile de les oublier plutôt que de chercher à les comprendre !

Cependant, avec un peu de persévérance, vous découvrirez qu’ils sont bien pratiques dans bien des mesures :

  • Masquer/afficher rapidement des éléments dans vos plans et maquettes,
  • Mettre en forme vos plans 2D en fonction de votre destinataire,
Illustration Gestion des Layers allplan
Illustration Gestion des Layers via Allplan
  • Séquencer l’export de vos maquettes numériques.
Séquençage maquette numérique via allplan
Séquençage maquette numérique (ARCH vs STR)

C. Les layers, ça ne fonctionne pas en mise en page

Encore une belle idée reçue ! Une grosse part des bénéfices de l’exploitation des layers réside dans le module de mise en page. Par exemple, en maîtrisant ces derniers, vous aller pouvoir réaliser un carnet de plans plutôt visuels pour votre client final. Dans un second temps, il vous est possible d’afficher des côtes et détails dans ce même carnet. Il peut alors devenir technique et à destination de vos partenaires professionnels sans tout recommencer.

D.Lier Layers et mise en forme du trait

Dans leur niveau final d’exploitation, les Layers vous offrent la possibilité d’être liés à la mise en forme de vos traits. Autrement dit, en choisissant le layer associer à un objet, plus besoin de reparamétrer l’aspect 2D de ce dernier !

Les DBPA #4-5 – 2. Les attributs

A. Les attributs : Qu’est-ce que c’est ?

Les attributs sont les informations contenues, par objets, dans votre maquette numérique. Ils représentent le « I » de BIM qui signifie Building Information Modeling. Certains, comme la largeur ou l’épaisseur sont intrinsèques à la géométrie de votre objet. D’autres, comme le matériau ou encore la désignation, sont des informations à ajouter en plus de la modélisation.

Illustration attributs Allplan
Illustration attributs Allplan

B. Les attributs : Á quoi ça sert ?

Il y a plusieurs finalités dans l’exploitation des attributs :

  • La première, que vous exploitez tous les jours, est l’annotation. cette fonction permet d’exprimer, de manière dynamique, la valeur d’un attribut sur un plan :
Illustration annoter une pièce via allplan
Illustration annoter une pièce
  • La seconde, est l’export de quantitatifs depuis le logiciel. En effet, si vos objets sont bien paramétrés, il est possible dans exporter le contenu en base de données.
  • La troisième, est l’une des fondations de l’OpenBIM. Elle réside dans le fait de pouvoir transmettre votre maquette numérique avec toutes les informations nécessaires à vos partenaires. Tous les attributs contenus dans vos objets seront exportés dans le format IFC.
Illustration Attributs Allplan vers Bimplus
Attributs Allplan vers Bimplus

En conclusion de cet article, afin d’être en phase avec les enjeux BIM d’aujourd’hui vous devez savoir manipuler les layers dans Allplan. D’autre part, en exploitant, les attributs d’objets, vous vous ouvrez les portes vers l’exports de quantitatifs et du travail OpenBIM !

FLOW ASSISTANCE a été créé pour répondre à vos attentes et vous apporter conseil sur tous les sujets liés aux logiciels OpenBIM. Contactez-nous pour faire évoluer vos pratiques.

Suivez toute l’actualité de FLOW ASSISTANCE sur Facebook, LinkedIn, YouTube ou encore Google !

À très vite pour de nouvelles Flow’astuces !

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.